Le Judo Traditionnel

« L’enseignement d’une personne de valeur peut en influencer beaucoup ; ce qui a été bien appris par une génération peut alors être transmis à cent générations. »

Jigoro Kano

 

La différence essentielle entre le judo « art martial » (traditionnel) et le judo « sport de combat » (moderne) réside dans l’esprit de la pratique.

 Aujourd’hui on cherche à flatter son ego, à briller, mais au-delà de ces apparences il n’y a rien, aucun esprit. Cette personne sera athlétique, forte, mais ses mouvements ne seront jamais en harmonie avec son corps, il manquera toujours cette chose qui rend l’art vivant et réellement efficace.

 Et, arrivée à l’âge de trente/trente-cinq ans, où les qualités physiques commencent à faiblir, cette personne arrêtera le judo, se sentant trop vieille pour continuer une pratique assidue et pensant qu’elle n’a plus rien à apprendre… pourtant elle ne connaîtra que peu de techniques par rapport à celles qui existent, et ne parlons pas de katas !

 Par contre, une personne qui pratique l’art véritable du judo, dans son aspect le plus pur, continuera à s’entraîner tous les jours jusqu’à la fin de sa vie. On a ainsi pu voir certains grands maîtres tel Kyuzo Mifune, 10éme dan, qui à quatre-vingts ans continuait encore à monter sur les tatamis et à faire des randori. De plus, du seul point de vue technique, le judo traditionnel nous apprend un impressionnant éventail technique, avec plus de cent projections, plus de quatre-vingt-dix contrôles, onze formes imposées (regroupant plus de cent quatre-vingts techniques), les coups frappés, les techniques de réanimation… Tout ceci nous offre la possibilité de répondre immédiatement et instantanément à tout type de situation en combat. Sans compter sur le travail de katas qui, contrairement à ce que croient aujourd’hui les judokas, est loin d’être une contrainte. Car eux aussi nous font progresser grandement dans l’art du judo, aussi bien techniquement que spirituellement.

L’esprit est ce qui fait la différence entre un judoka qui suit la voie martiale et celui qui suit la voie sportive. Le judo traditionnel nous apprend à vivre le judo tous les jours, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du dojo. On apprend ainsi, par sa pratique, à avoir un certain état d’esprit, ce qui nous permet de surmonter calmement et intelligemment toutes les situations de la vie courante. Pour comprendre l’importance du judo traditionnel il faut se demander (ou se rappeler) à quand remonte la création d’une technique de judo. Je parle bien d’une création technique et non pas de technique dite « à la untel » qui n’est en réalité que la reprise d’une technique ayant déjà existé.

Mais, et c’est là le point le plus important, la pratique du judo traditionnel nous fait découvrir une autre forme de judo, loin des championnats et de la gloire. Elle nous fait voir ce que l’on est incapable d’apercevoir au travers d’une pratique sportive à cause de l’aveuglement de notre ego, elle nous montre la face cachée du judo…source d’une véritable efficacité.

 

Source : Extrait du livre "Judo Okuden, les secrets de l'efficacité" de Loïc Blanchetête.